Lazy loading et compilation partielle avec Aurelia

Dans cette 3eme partie, je vous propose de parfaire le découpage de votre application, pour la préparer à être industrialisée.
Partie 2 :Intégrer une application Aurelia
Lorsque l'on développe des applications conséquente en termes de taille et de fonctionnalités, la prise en compte d'un découpage modulaire s’avère une nécessité pour ne pas dégrader l'expérience utilisateur au fil des versions. Nous souhaiterons alors différer du démarrage, une partie du chargement à l'accès réel à la fonctionnalité.
Un autre aspect à prendre en compte est celui de la productivité du ...»

Author image Anthony on Aurelia, Lazy-loading

Intégrer une application Aurelia

Cet article est le deuxième de la série "Convertir une application hyperlink en SPA". Partie 1: Convertir une application hyperlink en SPA
Dans la première partie nous avons mis en place une solution pour empêcher les rechargements de pages lors de la navigation avec Ajaxify.
Maintenant que notre application peut garder un contexte, nous allons démarrer une application Aurelia et injecter les nouveaux écrans dans le corps de la page. Nous utiliserons le hash de l'URL pour charger notre composant Aurelia et lui envoyer des paramètres en entrée pouvant ...»

Author image Anthony on Aurelia, Javascript, SPA, JS

Convertir un projet en SPA

Est-ce possible? Pourquoi faire une telle chose? C'est l'idée que je vous propose d'étudier au travers de cet article.
Tout d'abord, commençons par rappeler le principe général d'une Single Page Application. Ce paradigme de développement popularisé par l'arrivée d'Angular1 en 2009, propose de construire une application côté client. Celle-ci possède un état propre et génère son HTML en fonction des données reçues du back-end. Grâce à un binding mis en place entre les données et le HTML, les pages peuvent s'adapter automatiquement lorsque les données sont modifiées. Bien structuré, cette ...»

Author image Anthony on Javascript, JS, SPA, Aurelia

La renaissance d'un blog

C'était il y a 6 ans, je décidais de fermer mon blog faute de temps pour écrire des articles. Un blog qui participait activement à la documentation francophone de Django et de ses outils (d'où son nom DjangoFarm). Rempli de tutoriels et d'astuces, Django était ma marotte et en tant que bon développeur, je tenais à partager au maximum mon expérience avec mes pairs dans l'espoir que ces articles aideront quelqu'un. Le pari était réussi et le blog comptabilisait une bonne cinquantaine de visite par jour avec une référence sur ...»

Author image Anthony on Reboot, Renaissance